Accueil arrow Avis

 AVIS :
 
 
de Eric 40 ans :

" Très professionnelle ! Je vais beaucoup mieux dans ma tête. J'ai eu des déclics. Je suis plus en connection avec moi-même, avec mes émotions. Je me suis libéré d'un poids, plus aussi noir qu'avant, ce venin que je demandais de m'enlever. J'arrête de me saboter. Ce n'est pas rien de venir voir quelqu'un. Ca fait remonter des émotions. Je suis fier de ça ! J'avais des préjugés. J'étais en pleine crise existentielle des 40 ans, j'avais peur de vivre, de pas être à la hauteur. Ce travail m'a remis d'aplomb, je me comprends mieux. Je n'ai plus cette colère en moi. On a fait un bon travail ensemble."
 
 
de Léa 28 ans :

" On a le choix. Soit d'être une version de soi bloquée ou bien on peut être soi en mieux, dépasser ses blocages, devenir humainement quelqu'un de bien. Ne pas perdre de temps dans des pièges mentaux. Va chez un psy, sinon tu peux juste t'en prendre à toi si tu restes comme çà".

 
de Florent 35 ans :

" Les femmes c'était très compliqué pour moi, je ne savais pas comment draguer, faire la cour. J'apprends à séduire, avant j'étais impatient donc oppressant. J'étais mort. J'ai du temps perdu à rattraper toutes ces années où j'étais seul. J'ai envie de vivre, de ne pas passer à côté de ma vie, j'ai l'impression de m'ouvrir, d'être moins dans la culpabilité. Je prends goût à la puissance des mots et à ce qu'ils veulent dire".

 
de Marie 36 ans :

" A un moment j'ai renoncé à ce que les choses s'arrangent toutes seules sans une rupture radicale venant de moi. Grâce à ce travail, je suis plus dans un temps d'introspection, que je fais maintenant toute seule. Ca m'a été vraiment utile. Je me suis sentie soutenue quand j'en avais besoin et donné des coups de pied quand il le fallait. Mon homme m'a dit "je peux témoigner, tu es la première que je connaisse pour qui ça ait réussi aussi bien !". Je ne sais pas si j'ai déjà été aussi sereine. C'est intime, personnel. Comment faisaient les gens avant ?..."

 
de Laure 27 ans :

" C'est une des plus grandes aventures de ma vie ! Cette vie que je n'arrivais pas à vivre, j'ai réussi à la transmettre ! Je voulais travailler sur mon mal-être, trouver ma place, je n'avais aucune confiance en moi, je me sentais illégitime. Il y avait un décalage entre ce que je vivais et ce que je désirais. Je m'échappais. Pourquoi s'intéresser à moi puisque j'étais remplie de rien ? Grâce à ce travail, j'ai compris que les fondations étaient poreuses, j'ai reconstruit les vieilles fondations. Maintenant, je peux tenir debout. Ce qui était un besoin ne l'est plus. Je me souviens m'être allongée complètement coincée, avec mal au ventre. Cette sensation je ne l'ai plus. Je suis fière de tout ce travail, fière de moi. Je ne pensais pas arriver là au quotidien. Ca m'émeut de le vivre. J'ai beaucoup de reconnaissance pour moi. Je suis arrivée ici par hasard, c'est fou quand j'y repense. Je n'aurais pas voulu que ça se passe autrement. J'ai reçu une attention que je n'avais pas eue pendant 27 ans. Ca m'a aidée à trouver ma vie. Je fais de la mise en scène, j'ai retrouvé mes frère et soeur, ressenti un amour filial pour ma mère, et je continue à vouloir construire un couple. Je me sens vraiment remplie de confiance".
 
 
de Marc 38 ans :
 
«  Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. J‘étais dans le déni par rapport à ce que je ressentais. J'étais sourd et aveugle. Je fuyais la réalité et la complexité des relations humaines. Maintenant je m’intéresse à la richesse de la complexité humaine, c’est comme ça que je me sens le plus vivant. Avant je considérais ça comme un fardeau, un handicap. Maintenant je n'ai plus peur de ce grain de folie qui m’a sans doute permis de venir ici au début, de dépasser mes angoisses. Vous vous êtes intéressée à mon histoire, à ma région, alors que vous n’y êtes jamais allée... Je me souviendrai de cette phrase « Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière » qui m’a ouvert la possibilité d’être fêlé. Aujourd’hui mes équipes me disent que je fais du management par la parole, c'est incroyable ! ».
 

de Nathalie 30 ans :

" Je me suis construite. Avant je n'étais pas construite. Ca change absolument tout ! "